À PROPOS

[ NEDERLANDSE VERSIE ONDERAAN ]luna_idle_left

saddle_rager_trotting_by_botchan_mlp-d72bcce[ VERSION FRANÇAISE ]

Une cinquième Reclaim the Night s’organise à Bruxelles le samedi 31 mars 2018, nuit de pleine lune.

La « Reclaim the Night » est une marche de nuit féministe (en mixité choisie sans mecs cis*) afin de se réapproprier la rue la nuit contre les violences sexistes et policières.

Nous avons choisi la forme d’une marche aux flambeaux qui se veut porteuse d’un féminisme inclusif, intersectionnel, insurrectionnel et pro-choix (pour le libre choix en matière d’avortement, du port ou non du hijab, la liberté des travailleuses-rs du sexe, etc).

Nous sommes un groupe informel féministe, nous sommes diverses, multiples et mouvantes, nous nous organisons de manière horizontale, sans drapeau, ni hiérarchie, en essayant au maximum de ne pas reproduire de rapports de domination entre nous.

Des ateliers  de préparation aux banderoles et flambeaux sont proposés le samedi 31 mars à 13h au 123 rue Royale, 1000 Bruxelles. Auberge espagnole pour celleux qui veulent.

Manifestation le samedi 31 mars 2018 à 20h au Quai au Bois à Brûler (métro Ste-Catherine). Les enfants sont les bienvenu-e-s, une garderie est organisée à partir de 19h jusqu’au retour de manif.
Une boum et bouffe végane sont prévues après la marche.

Un sleeping est disponible. Pour que l’organisation soit la meilleure possible, c’est cool si les personnes qui souhaitent y dormir envoient un petit mail (reclaimthenightbruxelles@riseup.net) et amènent leur sac de couchage-tapis de sol.

Le sexisme n’est pas qu’un mot, c’est une oppression systémique basée sur le genre.
Il s’immisce dans toutes les sphères de nos vies et les gangrène :
Au travail, dans la rue, à la maison, dans le culte, dans la culture, dans le sport, dans les transports, à l’école, à l’hôpital, face à la justice, face à la police, à la télévision, sur internet, dans les espaces militants, PARTOUT.

Allons crier l’injustice qui nous est faite continuellement en toute impunité, sans attendre ! Car nous ne nous contenterons pas du 8 mars.
Nous exigeons d’avoir le contrôle absolu de nos corps, de nos paroles et de nos vies.
Parce que nous ne voulons plus les miettes du patriarcat.
Parce que nous ne voulons plus de policiers dans nos rues, ni de ce système capitaliste.
Prenons la rue, la nuit, ensemble, solidair-e-s et combatif-ve-s. Occupons tous les espaces dont nous sommes chassé-e-s, harcelé-e-s, agressé-e-s, fliqué-e-s.

Avec toute notre solidarité féministe,
une meute de chat-te-s* ∴

 

*cisgenre : individu dont le ressenti de l’identité de genre coïncide avec le sexe qu’on lui a assigné à la naissance.

*suite à une remarque anthropocentriste concernant notre signature : « meute de chat-te-s » (l’an dernier « meute de louves »), on parle pas du tout de génitaux ici mais de l’animal non-humain qu’on a dessiné sur l’affiche.

giphy

[ NEDERLANDSE VERSIE ]

De « Reclaim the Night » is een feministische optocht bij nacht (waarbij
gekozen werd voor een beperkte gemengde groep zonder cis mannen*) om
zich de nacht weer toe te eigenen, tegen seksistisch en politioneel
geweld.

Deze optocht met fakkels wil een feminisme uitdragen dat inclusief,
intersectioneel (m.a.w over verschillende groeperingen en categoriën
heen), insurrectioneel en voor de vrije keuze (m.b.t abortus, hoofddoek,
vrijheid van sekswerk-st-ers, enz) is.

We organiseren ons op horizontale wijze, zonder vlaggen of hiërarchie,
in poging zo weinig mogelijk verhoudingen van overheersing onder ons te
reproduceren.

Seksisme is niet enkel een woord, het is een systematische onderdrukking
gebaseerd op geslacht die in alle levenssferen binnenkruipt en de boel
verrot: op straat, in huis, in de levensbeschouwingen, in de culturele
sector, in de sport, op het openbaar vervoer, op school, in het
ziekenhuis, voor het gerecht, in confrontatie met de politie, op TV en
het internet, in militante kringen, OVERAL.

Laat ons, zonder nog langer te aarzelen, samen het onrecht aanklagen dat
ons voortdurend en ongestraft wordt aangedaan.
Want we zijn niet tevreden met enkel 8 Maart!
We willen de absolute controle over ons lichaam, het uitdrukken van onze
eigen mening en ons leven !
Omdat we zelf geen kruimel van het patriarchaat willen overlaten!
Omdat we geen politie meer willen in onze straten, net zoals we geen
kapitalisme meer willen!

Laat ons de nacht grijpen, samen, solidair en strijdbaar.
Laat ons alle plaatsen bezetten waar we weggejaagd, lastiggevallen en
gecontroleerd worden.

Workshop ter voorbereiding van de fakkels en spandoeken op zaterdag 31
Maart om 13u in de Koningsstraat 123, 1000 Brussel. Auberge espagnole
voor diegene die willen.

Optocht zaterdag 31 Maart 2018 om 20u aan de Brandhoutkaai (metro
Sint-Katelijne) in Brussel.

Kinderen welkom! Opvang voorzien vanaf 19u tot aan het einde van de
optocht.
Een feestje en veganistisch eten zijn voorzien na de optocht.

Slaapplaatsen zijn voorzien. Als je graag blijft slapen, stuur een mail
naar (reclaimthenightbruxelles@riseup.net) en neem slaapzak en -matje
mee.

Met al onze sisterhood,
een groep poesjes ∴

tumblr_o4bdt4Dovd1qbmm1co1_1280

filly_rarity___magical_pull_by_rj_p-d62khjl« Qui peut venir à la RTN ? »
Toutes personnes se retrouvant dans l’appel et reconnaissant ses privilèges sont les bienvenu-e-s excepté évidemment les hommes cigenres.

« Je suis un homme cisgenre, puis-je venir à la manif ? »
Non. Notre manif est non-mixte. Notre non-mixité est un choix politique, nous ne la négocierons pas et nous ne ferons aucune concession.
Comme il a été clairement défini plus haut, la marche est accessible aux personnes qui vivent dans leur quotidien l’expérience du sexisme. Nous ne sommes pas contre les hommes cis. Nous luttons contre le sexisme et le patriarcat pour et par les personnes concernées, notre confort et nos luttes sont plus important-e-s que votre curiosité. Et cette lutte n’aurait pas de sens en la présence de membres du groupe dominant que sont les hommes cisgenres.

« Exclure les hommes cis c’est du sexisme inversé. »
Il n’y a aucune hiérarchisation des genres dans nos féminismes, nous revendiquons le droit d’avoir un espace entre nous où nous puissions nous sentir en sûreté et le droit de pouvoir s’organiser, manifester entre personnes concernées plutôt que de risquer de subir une énième micro-agression au sein de la marche et de devoir la consacrer à de la pédagogie.

« Etes-vous misandres ? »
La misandrie est une fable inventée par les masculinistes et récupérée avec humour par les féministes. La misandrie n’existe donc pas, tout comme le racisme anti-blanc-he-s, la cisphobie, l’hétérophobie et malheureusement les licornes.

« Votre féminisme est trop radical et dangereux. »
Notre féminisme (en sachant bien qu’il n’y a pas qu’un féminisme mais plusieurs) n’a jamais tué personne, par contre le sexisme, lui, tue tous les jours. Au pire ce que nous faisons ne sert à rien, au mieux nous y trouverons l’émancipation que nous cherchons.

« Etes-vous abolitionnistes ? »
Non, nous soutenons les travailleuses-rs du sexe dans leur lutte. Nous sommes féministes pro-choix. Nous considérons que toutes personnes a le droit de choisir ce qu’ielle fait avec son corps, exercer le travail du sexe, porter ou non le hijab, porter ou non des talons, faire une IVG, etc.

« Tout le monde déteste la police ? Mais non ! Il ne faut pas généraliser à toute la police. Que l’on s’attaque à celles et ceux qui violentent, mais pas à tous les policiers ! »
Généralisation ? Nous préférons parler de systémisation. Le sujet des violences policières doit être abordé de manière systémique. Il ne peut être réduit à une question individuelle ou interpersonnelle, il doit être pensé dans son ensemble. Et celleux qui persistent à présenter ces affaires comme des cas isolés font, en réalité, partie du problème dans la mesure où iels contribuent à l’invisibilisation et à la dépolitisation de la brutalité policière.
On dit bien « la » police, pas « les » policier-ère-s. Parce que la violence policière, elle est systémique. Oui on sait que les flics sont pas forcément tou-te-s pourri-e-s, mais c’est l’institution policière qu’on dénonce, le fait qu’elle est le bras armé du capitalisme, de la suprématie blanche, du patriarcat, qu’elle réprime toute contestation, toute lutte. Donc oui, tout le monde déteste la police.
Bref le « notallcop » c’est comme les notallmen-notallwhite-notallcis-tunuisàtacause-toussatoussa, c’est du caca.

« Est-ce que la marche est ouverte aux femmes trans ? »
Oui, nos sœurs trans sont les bienvenues. Le centrage sur les organes génitaux ou tout autre fait « biologique » qui a pour but de séparer les femmes trans des femmes cisgenres, que vous le vouliez ou non, c’est la définition même de la transmisogynie et nous ne la tolérerons pas.

« Est-ce que la marche accepte les hommes trans ? »
Cette marche est ouverte à toutes personnes en accord avec les bases de l’appel excepté les hommes cis. Nous reconnaissons le grand nombre de raisons qui mèneraient des hommes trans à se joindre à la manif.

 

 

FDj6ulmQrI

tumblr_static_spayceunicorn[ ENGLISH VERSION ]

A fifth Reclaim the night is planned on the 31th of March on a full moon evening at Brussels.

The « Reclaim the night » for the ones who don’t know what it is, is a feminist night march (non-mixed no cis men) to take back the streets at night against sexist violences.

We have chosen a torchlit procession which brings inclusive feminism, intersectionality, pro-choice (for abortion, free to wear hijab or not, sexual-liberty of sex-workers).

To meet and organize all of this, workshops will be held on the 31th from 13.00 pm at 123 (rue Royale 123, 1000 Bruxelles).

There will be a d.i.y torch workshop, a feminist choir rehearsal, slogans making and a discussion over means and tools needed for a demo like this one.

We will be meeting down on « Quai au Bois à Brûler » (metro Ste-Catherine) next to infoshops at 8. 00 pm and the march will starts around 8.30 pm.

Afterwards we propose you to meet up in a cosy and warm place (the location will be revealed during the march) so that we can talk about the day spent together, share thoughts, drink hot wine or tea , eat a vegan/gluten free fabulous meal cooked by brave girlfriends and for the most enthusiast of us have a party.

A sleeping dorm is on too, its cool to write us an email (reclaimthenightbruxelles@riseup.net) to tell how many persons need to sleep so that we can organize it at best. And also bring sleeping bags!

Our best sisterhood,
some she-wolves∴

tumblr_n6ggeeyd7y1s21mdyo1_500

Publicités

2 réflexions sur “À PROPOS

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s